La tique

L’Ixodida, appelée plus communément la tique, est un parasite suceur de sang. Ce petit insecte mesure en moyenne entre 1 et 6 mm.
Elle a un corps ovale, muni de 8 pattes, une tête sans yeux et un mécanisme buccal qui permet de piquer et de pomper le sang.

Contrairement aux idées reçues, la tique est incapable de sauter, elle passe une partie de son cycle au sol (éclosion, métamorphose et quête d’un hôte), et l’autre partie de sa vie ancrée sur la peau de mammifères (oiseaux, reptiles, hommes…).

Environnement

La tique apprécie la chaleur et l’humidité. Elle vit principalement dans les forêts, les bois mais aussi en montagne et dans les jardins.

Nuisances causées

Si une tique est infectée par des agents pathogènes, une simple piqûre peut contaminer l’hôte. Les maladies les plus connues sont la borréliose et la méningo-encéphalite verno-estivale.

La tique change d’hôte à chaque étape de son développement. Elle est particulièrement attirée par les peaux qui émettent du gaz carbonique et de l’acide butyrique (les adultes en produisent, et plus particulièrement les femmes enceintes).

La période des infections de situe entre mai et octobre.

Prévention

  1. Porter des vêtements clairs qui couvrent l’ensemble du corps. L’idéal est de rentrer son pantalon dans ses chaussettes et de porter des chaussures fermées car les tiques se trouvent au niveau du sol.
  2. Appliquer du spray anti-tique ARIES 100 ml sur les parties exposées du corps.

Traitement

  1. Après chaque sortie en extérieur, inspecter soigneusement l’ensemble du corps pour vérifier qu’aucune tique ne se soit accrochée. Vérifier les zones sensibles : les paupières, derrière les oreilles, le cuir chevelu.
  2. Si vous avez été piqué, retirer la tique à l’aide d’un tire-tique.